Forum des Grandes Écoles 2017

0 commentaires

Salons Studyrama et de l'Etudiant

Les salons Studyrama et de l'Etudiant ont lieu les 7 octobre et 10 & 11 novembre prochains au Palais des Congrès et de la Musique de Strasbourg.

  • Le salon Studyrama se tiendra le 7 octobre et se présente sous forme de stands. Les prépas du Lycée Couffignal seront au stand n° (à venir). Plus de renseignements ICI.
  • La salon de l'Etudiant se tiendra les 10 & 11 novembre et se présente sous forme de Conférences. Le lycée Couffignal présentera ses CPGE le vendredi 10 à 10h30 et le samedi 11 à 9h30. Plus de renseignements ICI.
0 commentaires

Rentrée des classes 2017

La rentrée des classes approche. Les étudiants de CPGE rentrent le  4 septembre.

Le calendrier partagé sur le site du lycée donne l'horaire de rentrée :

  • Pour les étudiants de seconde année (PT, PT* et PSI) : 8h15
  • Pour les étudiants de première année (PTSI et PCSI) pour : 10h

Le lieu de rendez-vous est fixé devant le préau du bâtiment C en photo sur l'article.

 

L’accueil des internes sera fait le dimanche 3 septembre en fin d'après midi à l'entrée E2 du bâtiment E.

 

Contactez-nous pour tout information supplémentaire.


0 commentaires

Voyage scolaire à Dresden

19 étudiants en 1ère année (PTSIA, PCSI, LV1 / LV2 allemand)  ont été accueillis à l’université technique de Dresde pour découvrir les cursus d’ingénieur et les doubles diplômes franco-allemands.

 

Organisation : B. Cuissot-Lecoeuche – professeur d’allemand 

Accompagnateurs : C. Roux – Professeur S.I., V. Prévot – professeur d’anglais

 

Compte-rendu d'élèves

Résumé du voyage

Le voyage avec le transport ferroviaire allemand a commencé jeudi soir à 19 heures à la gare de Kehl.

Contrairement à ce que l’on redoutait, presque tous les trains (5 changements !) étaient à l’heure, et nous n’en avons pas raté. Arrivés au petit matin à Dresde, nous avons fait escale à l’hôtel « Mondpalast » avant d’aller à l’université technique. Là-bas nous avons assisté à des conférences, visité le campus et rencontré un jeune ingénieur – doctorant  français issu d’un double-cursus franco-allemand qui nous a fait visiter son laboratoire de recherche sur le traitement des textiles dans l’industrie. Nous avons aussi été invités au restaurant universitaire.

Ensuite, nous avons fait le tour de la vieille ville et visité les principaux monuments qui embellissent Dresden. Nous avons également eu droit  à un quartier libre le soir. Deux étudiantes ont choisi d’assister à un spectacle de ballet au célèbre opéra Semper.

Le deuxième jour a été consacré aux visites et au tourisme. La plupart des étudiants ont visité le musée technique de la ville de Dresden  et ses expositions interactives portant entre autres sur la physique, les mathématiques, les films d’animation et  l’évolution du numérique.  Ce musée est situé dans la tour d’une ancienne usine de projecteurs de cinéma. Du haut de la tour, on a une belle vue sur toute la ville. Après la visite du musée, nous avons traversé l’Elbe sur un pont d’acier du début du 20ème siècle appelé le « miracle bleu »  et avons pris le fameux funiculaire suspendu construit à la même époque, ce qui nous a offert d’en haut un magnifique panorama sur la ville et le fleuve. En rentrant l’après-midi, certains sont allés faire du shopping.

Le soir, nous nous sommes réunis autour d’un verre au bar de l’hôtel. Le lendemain, nous avons fait nos valises et avons pris l’ICE en direction de Strasbourg. Il le fallait bien : nous avons raté la correspondance à cause d’un retard et le retour d’Offenburg à Strasbourg s’est fait en voiture !

On a passé un bon week-end !

Lucile Osswald, Paul Gueib-Picard, Maxime Vonié, Nicolas Freyd, Julien Cuny   PTSIA, PCSI

 

Die Fahrt mit der Deutschen Bahn begann donnerstags um 19 Uhr in Kehl. Entgegen aller Befürchtigungen verliefen alle Umstiege reibungslos und wir verbrachten unseren planmäßigen Aufenthalt in Gera von 1 Uhr bis 4 Uhr am Freitagmorgen.

Nach unserer Ankunft in Dresden checkten wir im Hotel « Mondpalast » ein, bevor wir zur Technischen Universität aufbrachen. Dort hörten wir Vorträge, besichtigten den Unicampus und trafen einen französischen Ingenieur, der in Dresden über die industrielle Verarbeitung von Textilien promoviert. Die Universität lud uns zum Essen in die Kantine ein.

Danach besichtigten wir die wichtigsten Sehenswürdigkeiten in der Dresdner Altstadt und verbrachten den Abend in der Stadt.

Der zweite Tag war dem Tourismus gewidmet. Wir hatten die Wahl zwischen dem Besuch des technischen Museums mit anschließender Fahrt mit der Dresdner Schwebebahn, die uns eine fantastische Aussicht über die Stadt eröffnete oder dem Besuch eines Militärmuseums in der Nähe des Hotels, für den sich einige Studenten entschieden.

Am Nachmittag wurde von einigen Studenten noch das Shoppingcenter in der Innenstadt erkundet. Den Abend verbrachten wir alle zusammen in der Bar des Hotels.

Dann mussten wir auch schon unsere Koffer packen, am Sonntagmorgen ging der ICE Richtung Strasbourg. Der erfüllte sich dann doch das Klischee und verspätete sich, so dass der letzte Anschluss verpasst wurde und alle in Offenburg mit dem Auto abgeholt wurden.

Wir hatten ein schönes Wochenende !

Tabea Roser, PCSI

Visite du musée militaire

Lors de notre voyage à Dresde, nous sommes allés à 3 visiter le musée sur l’histoire militaire.

En arrivant sur place, nous nous sommes trouvés en face d’une multitude de chars, et d’engins militaire de tous genres comme une démineuse.  Certains des engins ont été utilisés lors de la seconde guerre mondiale, et d’autres sont encore utilisés de nous jours. Apres avoir fait le tour du musée, qui au passage est un bâtiment imposant, nous nous sommes dirigé à l’intérieur.  Le musée est composé de 4 étages qui retracent l’histoire militaire en général, avec plus de détails concernant l’Allemagne. Il était possible de suivre un parcours qui suivait un ordre chronologique ou bien un parcours qui regroupait le tout suivant différents thèmes. Nous avons choisi de faire le parcours chronologique. Ainsi nous avons pu revivre toute l’histoire militaire, en passant par le Moyen-Âge, la première et la seconde guerre mondiale jusqu’aux conflits qui persistent encore de nos jours. Nous avons pu découvrir des armes qui ont traversé les âges, les véhicules, les objets utilisés en général, et des peintures qui nous transmettent les différents évènements qui ont eu lieu.  Le dernier étage du musée est consacré à l’histoire de la ville de Dresde en particulier. De plus, au dernier étage, nous avons pu bénéficier d’une superbe vue panoramique sur la ville. Et c’est après cette vue qui était à couper le souffle que nous avons terminé les 4h de visites de ce fabuleux musée.

 

Während unserer Reise nach Dresden gingen wir zu dritt das historische Militärmuseum  besuchen. Als wir vor dem Museum angekommen sind, befanden wir uns vor einer Vielzahl von Panzern und Militärfahrzeugen wie zum Beispiel ein Minenräumer. Einige Fahrzeuge wurden während des zweiten Weltkrieges benutzt, und andere verwendet man noch heutzutage. Nach dem Rundgang gingen wir in das Museum. Das Museum besteht aus vier Etagen, die die militärische Geschichte nachzeichnen. Es war möglich, einem Weg zu folgen, der entweder eine chronologische Abfolge oder einen Parcours anbot, der alle folgenden verschiedenen Themen enthielt. Wir wählten den chronologischen Weg. So konnten wir die Geschichte über das Mittelalter, den ersten und den zweiten Weltkrieg und auch Konflikte, die man noch heute erlebt, nachverfolgen. Wir entdeckten Waffen, die die Zeiten überdauert haben, Fahrzeuge, die verwendet wurden, und diverse Objekte, die man während eines Krieges benutzte. Auf der letzten Etage des Museums erfuhren wir mehr über die Stadt Dresden. Darüber hinaus war in der obersten Etage ein Panoramablick auf die Stadt. Nach vier Stunden war die Besichtigung dieses faszinierenden Museums zu Ende.

 

Julien Hintenoch, Léo-Paul Kolb, Philippe Weiler, PTSIA

0 commentaires

Résultats Admissibilités PSI 2017

Les résultats complets d'admissibilité aux concours PSI sont connus depuis ce vendredi 16 juin.

On notera, tous concours confondus, 23 admissibles pour les 24 candidats de notre classe PSI/PSI* !

Dans le détail :

- 9 admissibles sur 18 à Mines-Telecom ;

- 3 admissibles sur 5 à Centrale-Supelec ;

- 17 admissibles sur 22 à CCP ;

- 20 admissibles sur 21 à e3a (dont 1 aux Arts et Métiers).

 

0 commentaires

Livre de SI pour les PTSI/PT

Afin d'avoir un livre de référence en communication technique pour les PTSI et PT, l'équipe des professeurs de SI travaille avec le livre suivant :

  • Titre : Guide du Dessinateur Industriel
  • Auteur : André Chevalier
  • Edition Hachette Technique, en version 2003
  • Pour avoir une idée du prix : Lien Fnac et Lien Amazon

Il est conseillé d'avoir le livre dès la rentrée.

 

En vous souhaitant une bonne fin de vacances et de bonnes préparations de rentrée.


0 commentaires

Résultats Admissibilités PT 2017

Les résultats d'admissibilité de la Banque PT sont tombés hier après-midi.

On notera, tous concours confondus, un joli 90 % d'admissibles sur les deux classes PT et PT*.

La classe de PT* se distingue tout particulièrement avec de très bons taux de réussite (96%) avec :

- 16 admissibles sur 24 aux Arts et Métiers ;

- 6 admissibles sur 12 aux Écoles Centrale ;

- 4 admissibles à l'ENS Paris-Saclay ;

- 1 admissible à l'X (Ecole Polytechnique) !

0 commentaires

Semaine Astérios - Bilan

Dans le cadre d’une semaine de coupure, les élèves des deux classes de PTSI du lycée Couffignal se sont associés afin de participer au concours Astérios organisé par leurs professeurs. Les élèves répartis en groupes de 4, avaient pour objectif de programmer un robot GoPiGo pour pouvoir sortir d’un labyrinthe.

Tout au long de la semaine, les élèves préparaient des épreuves d’homologation afin de récolter des points avant la phase finale du vendredi. Les différentes épreuves d’homologation consistaient à réaliser des fonctions simples, tel que faire avancer le robot en ligne droite, prendre un virage ou une chicane, mais également une épreuve de langues (français et anglais).

Ces phases d’homologation bien que simple en apparence constituaient en vérité un énorme défi car les robots, très capricieux, ne savaient pas rouler en ligne droite. À cela s’ajoutaient les pannes des différents capteurs, mettant à rude épreuve les nerfs des élèves tout en révélant leurs capacités à s’adapter et à travailler en équipe. La phase finale du vendredi s’est déroulée sous forme de poules avec une phase de qualification, au cours de laquelle les deux meilleures équipes de chaque poule se retrouvaient en quart de finale. Les robots s’affrontaient alors en face à face jusqu'à la finale dans un labyrinthe où la collision avec un mur était fatale.

La répartition des tâches et les échanges de fichier furent sans doute le travail plus important et demandèrent le plus de rigueur. L'essentiel dans un tel projet fut la communication et l'écoute des autres membres. Loin d’être une semaine de repos, cette interruption a fait valoir l’esprit d’équipe et de compétition des élèves. Ils ont alors pu vivre une semaine dans la peau d'un ingénieur au sein d'une équipe, découvrir l'organisation qui doit être mise en place et mener à bien la gestion de la compétition. Le tout dans une bonne ambiance, conduisant à une véritable atmosphère d’émulation lors de la finale.

 

Octave & Yoann

Durant la semaine Astérios, nous étions réunis par groupe de 4 personnes, mélangeant les deux classes de PTSI. Le premier jour nous nous sommes familiarisés avec le robot et avons remarqué que les codes qui fonctionnaient sur le simulateur ne fonctionnaient pas forcément avec le véritable robot. Les deux jours suivants, nous avons corrigé les codes et nous en avons même créé de nouveaux finalement plus adaptés. Dans le même temps nous avions à préparer une affiche sur un thème donné (par exemple : le servomoteur, les capteurs ultrason, les labyrinthes dans l’histoire ou encore comment sortir d’un labyrinthe). Cette affiche devait être réalisée en double exemplaire, l’un en français, l’autre en anglais pour nous servir ensuite de support lors d’une présentation orale.

Tout au long de la semaine, nous devions passer différentes épreuves, telles que les homologations : le robot devait par exemple pouvoir se déplacer en ligne droite et effectuer des virages, avec pour but d’obtenir des points en vue de former les poules pour la finale.

Les qualifications et la finale se sont déroulées le dernier jour sous forme de duels. Pour les qualifications, le robot devait sortir d’un labyrinthe connu et pour la finale, le labyrinthe était inconnu. Les gagnants ont été félicités par les différents organisateurs et un verre de l’amitié a été servi à l’ensemble du groupe et aux parents qui étaient venus pour admirer notre travail.

Lucile & Romain

0 commentaires

Programme de lettres et philosophie 2017/2018

Le  programme de lettres et philosophie 2017/2018 portera sur le thème de l'Aventure et il sera traité prioritairement dans les trois œuvres suivantes :

  1. Vladimir Jankélévitch, L'aventure, l'ennui, le sérieux. Edition GF, Chapitre I.
  2. Homère, LOdyssée. Edition La Découverte avec dossier (Traduction Philippe Jaccottet).
  3. Joseph Conrad, Au cœur des ténèbres. Edition GF (Traduction de Jean-Jacques Mayoux).

Les étudiants doivent lire les trois ouvrages pour la rentrée. Bonne lecture !


0 commentaires

CPGE 1ère année : Visite du KIT (Karlsruher Institut für Technologie)

Karlsruhe : découverte du campus et des double-cursus d’ingénieur franco-allemands

Depuis plusieurs années, un échange annuel entre la CPGE du lycée Couffignal et le KIT de Karlsruhe s’est établi dans le cadre du projet « KIT-DeFi » (deutsch-französische Initiative). Une visite du campus du KIT est proposée à nos étudiants germanistes LV1 / LV2 de 1ère année  incluant une présentation des différents cursus d’études, notamment les double-cursus d’ingénieur en lien avec les Grandes Ecoles françaises (Arts et Métiers, Polytechnique, INSA, ENS …). Lors d’un déjeuner à la cantine universitaire, partagé avec des étudiants allemands et/ ou français déjà engagés dans un tel cursus, les langues se délient, des contacts sont amorcés et les projets de parcours d’études deviennent plus concrets en prenant un visage humain.

 

 

Cette année, notre excursion à Karlsruhe a eu lieu le vendredi 12 mai : nous sommes partis avec 27 étudiants (PTSIA et B, PCSI) et 3 professeurs accompagnateurs (Bettina Cuissot-Lecoeuche - allemand, Sébastien Moya - SI, Claire Méhat - anglais) pour une journée réussie et riche en informations, échanges et découvertes, sous un soleil assez clément. La visite-retour de quelques étudiants du KIT est prévue pour la matinée du vendredi 9 juin : les étudiants allemands assisteront à des TP en SI (PTSIA), animés par Clément Roux et David Prévost. Un déjeuner commun à la cantine du lycée  clôturera la rencontre.


0 commentaires

Portes ouvertes des Grandes Écoles d’Ingénieurs de Metz

Comme les années précédentes, une partie des étudiants de PTSIA, PTSIB et PCSI, accompagnés de quelques Terminales du Lycée Couffignal, ont eu l’occasion de découvrir trois écoles d’ingénieurs situées à Metz : Centrale Supélec, l’ENIM et les Arts et Métiers ParisTech.

 

Guidées par des étudiants, les visites permettent non seulement d’avoir un aperçu des locaux variés dans lesquels se déroulent les cours et les travaux pratiques des futurs ingénieurs, mais aussi de lever le voile sur la vie étudiante au sein de ces écoles ainsi que d’aller à la rencontre des professeurs et de leurs activités d’enseignement et de recherche, de l’électronique à la mécanique, en passant par l’optique et l’acoustique, voire la forge et la fonderie.

0 commentaires

Journée Portes Ouvertes 2017

La journée portes ouvertes du Lycée Louis Couffignal se déroulera le samedi 4 mars 2017. Sans interruption de 9h à 16h.

Venez découvrir les CPGE du Lycée en salle C201 et en profiter pour discuter avec l'équipe pédagogique, ainsi que les étudiants.

 

Pour tous ceux qui ne peuvent venir à cette journée portes ouvertes, n'hésitez pas à demander des renseignements via la rubrique "Contact".

0 commentaires

Qui sont les étudiants de prépa ? Quelles sont leurs qualités ? - Article de Presse

S'engager dans une CPGE, c'est aussi comprendre les compétences développées en prépa et les qualités attendues pour les étudiants. « La capacité à apprendre et se développer (« learning agility ») est la première des compétences utiles à l’entreprise que les jeunes développent en classes préparatoires », commente la directrice de l’EDHEC NewGen Talent Centre, Manuelle Malot.

Un commentaire sur les effectifs des CPGE est aussi présenté.

Lire l'article sur le blog orientation du monde.fr.

0 commentaires

La lente féminisation des écoles d’ingénieurs - Article du monde

 

"Les lycéennes ont beau représenter 41 % des effectifs en terminale scientifique (S) et afficher un taux de réussite plus élevé au baccalauréat, [...], elles ne sont que 15 % à avoir été admises à la rentrée 2016. Et la prestigieuse école militaire est loin d’être une exception. Les Arts et Métiers ont aussi intégré 15 % d’étudiantes, tandis que la nouvelle promotion de l’école CentraleSupélec stagne autour des 20 %."

 

 

Voir l'article

0 commentaires

Des classes préparatoires aux Masters des Grandes Écoles, une filière performante et en évolution

  • Les classes préparatoires, une très forte valeur ajoutée pour les étudiants
  • Les classes préparatoires, un cursus qui se démocratise et évolue
  • Une pédagogie renouvelée, des professeurs de plus en plus connectés à la recherche
  • Des évolutions en perspective, une lisibilité meilleure nécessaire
  • La création d’un collège national des classes préparatoires
  • Développer la filière « classes préparatoires – Master des Grandes Écoles », un enjeu stratégique pour le pays.

Voir le développement des ces items sur la "Tribune du Monde".

0 commentaires

Salon Studyrama Grandes Ecole et Etudes Superieures

Venez demander informations, conseils et renseignements aux enseignants des Classes Préparatoires (CPGE) du Lycée Couffignal, le samedi 3 décembre prochain, au salon Studyrama des Grandes Ecoles & des Etudes Supérieures, qui se déroulera de 9h30 à 17h30 au Palais des Congrès de Strasbourg (Place de Bordeaux).

HALL 3 (Espace ARP) - STAND N° à venir

Plus de renseignements et des invitations en cliquant sur l'image ci-contre ou sur la bannière ci dessous :

1 commentaires

Journée de cohésion Canoë - PTSI-A

 

La classe préparatoire c'est non seulement du travail mais aussi de l'entre-aide, on est tous dans la même galère. Pour créer cette cohésion nécessaire à la réussite de tous, les élèves de la PTSIA et leur professeur de physique ont organisé une sortie canoë accompagnés des enseignants. Elle s’est déroulée le 17 octobre à Strasbourg, au départ de l’Aspa au Heyritz. Étaient présents tous les élèves, mais aussi des profs, de physique, de maths, de français, d’allemand accompagnée de l’assistant linguistique. 

 

Après un pique nique convivial tous ensemble, foot, ping-pong, escalade, ou jeu de cartes sont au programme avant le mettre les voiles.

 

A 13h30, l’escadrille de PTSIA est partie pour un tour d’essai dans le bassin du Heyritz, générant quelques belles gerbes d’eau…  De retour nous partons vers le lycée, et une fois à l’usine Suchard, il était l’heure de faire demi tour. Au passage des rapides, le rythme s’est accéléré. Certains sont passés par dessus bord, mais ils ont pu compter sur les autres pour les aider à reprendre le large.

 

Bien plus qu'un moment de détente c'était aussi un bon moment de camaraderie qui reflète bien l'esprit de la classe prépa. Malgré le froid, la pluie et l'eau glacée, personne n'a abandonné.

Les élèves de PTSIA

 

0 commentaires

Visite et conférence – ICube

La découverte de l'ICube (Laboratoire des sciences de l’ingénieur, de l’informatique et de l’imagerie) décrite par les élèves de PTSI-B : avec au programme une visite guidée et une conférence.

 

Afin de nous apporter une vision plus concrète de la recherche, nous avons eu l’opportunité de découvrir le laboratoire d’informatique et d’imagerie ICube. Notre visite débuta dans le département de mécanique des fluides où l’on put observer un canal d’écoulement ainsi qu’une cuve à décantation. Les mesures qui y sont faites permettent de tester les performances des systèmes de décantation et de créer des modèles informatiques capables de les simuler.

Nous avons pu observer l’écoulement de l’eau dans le canal ainsi que dans la « maquette école » qui représente un système de filtration de l’eau miniaturisé !

La maquette d’inondation représentant des quartiers, ainsi que le flux de l’eau dans les rues lors d’inondations nous impressionna beaucoup ! De l’eau y est déversée aux extrémités et le colorant bleu qu’elle contient rend visible les flux principaux. Cette maquette permet aux chercheurs de confronter le réel aux modèles informatiques.

La mécanique des fluides n’est pas la seule activité de ce département. Des recherches sur les performances des casques de sécurité y sont également menées. Équipés de capteurs, les casques sont frappés à différentes puissances. Un programme informatique localise les différentes zones du cerveau touché, et les effets sur celui-ci y sont étudiés.

Pour finir cette visite en beauté, José Vazquez nous a présenté une conférence sur ses recherches en mécanique des fluides. Du haut de nos deux mois de prépa, nous n’avons pas pu tout comprendre, mais nous ne pouvions qu’être admiratifs devant tant de travail et de complexité.

Cette visite nous a permis de nous projeter dans le métier de chercheur, et de mieux comprendre l’une des diverses branches de l’ingénierie.

Romain

 

Lundi 17 octobre 2016, la classe de PTSI-B du lycée Louis Couffignal, accompagnée de ses enseignants, s'est rendue à l'Institut de Mécanique des Fluides et des Solides de Strasbourg.

Une fois arrivés sur le site, nous nous sommes répartis en deux groupes afin de découvrir de plus près les différentes études menées par l'établissement.

Nous commençons par découvrir un modèle reproduisant les conditions d'inondation en milieu urbain. Ce modèle, à l'échelle 1:50, occupe une surface atteignant les 25m2.

Peu après, nous nous sommes rendus dans la deuxième partie du laboratoire aux côtés de Monsieur Isenmann qui nous a exposé son sujet de thèse : comment décanter les eaux pour éviter de charger les milieux naturels en sédiments. Ainsi, nous avons pu étudier un bac décanteur à l'échelle 1:1.

Puis M. Isenmann nous a présenté, à échelle réduite, les perturbations pouvant se produire dans un canal. Enfin nous avons pu découvrir les différents aspects du fonctionnement d'un réseau d'assainissement (car non, il ne s'agit pas simplement de tuyaux enterrés).

Notre visite s’est terminée par une conférence de M. José Vazquez qui a exposé les modèles théoriques liés aux différents phénomènes physiques présentés lors de la visite. Dans sa présentation, notre conférencier nous a expliqué l'importance pour un ingénieur de maîtriser les différents outils mathématiques afin d'obtenir certaines intuitions mettant en jeu nos connaissances physiques, sans toutefois oublier la place majeure qu'occupe la communication au XXIe siècle. M. Vazquez a ainsi rappelé qu’il ne fallait pas s'affranchir d’étudier le français et l'anglais.

Jérémy

 

Notre classe de PTSI-B a effectué une sortie le lundi 17 octobre au laboratoire de recherche ICube. Deux chercheurs nous ont présenté leurs travaux. Le premier étudiait la façon dont était traité les eaux usées d’une ville. Il nous a montré un système de cuves où les particules contenues dans l’eau se déposaient au fond de celles-ci, et un système nous montrant la régulation du niveau d’eau dans les égouts.

Le second chercheur nous a présenté une maquette qui permettait d'étudier le comportement de l'eau lors de l’inondation d’une ville. Nous avons pu observer, en ouvrant ou en fermant des vannes, le sens de circulation de l’eau. Cette maquette permet de déterminer les meilleures solutions contre une inondation : hauteur des murs, disposition des habitations, etc.

Pour clôturer la sortie, l’un des chercheurs, lors d’une conférence, nous a présenté une partie de leurs travaux et l’importance que ceux-ci ont pour limiter les dégâts dus à une inondation.

René

0 commentaires

Randonnée de rentrée au Mont Sainte-Odile en PTSI-B

Les élèves de PTSI-B ont pu participer à une randonnée de rentrée au Mont Sainte-Odile. Voici leurs témoignages.

La rentrée est stressante pour tout étudiant, mais nos professeurs ont su nous aider à décompresser et nous redonner le sourire.

Le vendredi 16 septembre 2016, nos enseignants en Anglais, Mathématiques, Physiques et Sciences de l’Ingénieur ont décidé de nous emmener en randonnée au Mont Sainte-Odile.

Ce fut une magnifique et inoubliable journée, ponctuée de challenges et de rires entre étudiants et enseignants.

À l’avant du peloton, les élèves discutaient avec les professeurs de leurs hobbies tandis qu’à l’arrière, on entendait les élèves chanter et crier « Couffignal c’est génial ! ».

Une anecdote croustillante : notre professeur de mathématiques a feint un malaise pour pouvoir être soutenu par notre enseignante en anglais. Nous avons la chance d’avoir des professeurs qui savent allier pédagogie et humour.

Seule réserve concernant la journée émise par le professeur de mathématiques : « On a oublié le Frisbee ! ».

Merci aux enseignants pour cette belle journée.

Jean

 

Le vendredi  16 septembre, les professeurs de mathématiques, de physique, d’anglais et de sciences de l’ingénieur de la classe de PTSI-B ont convié leurs élèves à une randonnée au Mont-Saint-Odile afin de sortir, pour une journée, du cadre scolaire. Après avoir atteint en bus Ottrott, un village dans la vallée, nous avons marché pendant environ trois heures afin d’atteindre notre objectif. Une fois sur place, nous avons pu découvrir les lieux et pique-niquer. Le panorama sur la plaine d’Alsace était également particulièrement magnifique. Après un petit jeu d’intégration organisé par nos professeurs, nous sommes redescendus. Sur le chemin, nous avons chanté, discuté et même pour certains glissé sur les pierres mais ce fut une journée très agréable car c’était un moment privilégié avec nos professeurs. L’occasion d’apprendre à connaître ses camarades et de s’amuser tous ensemble.

Chloé


0 commentaires

Diplôme ingénieur = ouverture à l'emploi

Le diplôme d’ingénieur reste une bonne voie vers l’emploi.

Les ingénieurs scientifiques et techniques plébiscités ; et une bonne voie vers l'emploi...

Les ingénieurs sont de plus en plus nombreux en France. De 680.000 en 2009, ils approchent désormais la barre des un million. Une hausse de 4% par an en moyenne. 780.000 ingénieurs sont en activité avec une large proportion de salariés (747.000). 38.000 nouveaux ingénieurs ont été diplômés en 2015, remplaçant 8 à 9.000 départs à la retraite.

Lire en détails l'article des Techniques de l'Ingénieur

0 commentaires