Ingénieur : un métier d'avenir

Même en période de crise, ces jeunes diplômés d’écoles d’ingénieurs sont très recherchés.

Reconnaissance de la formation en France et à l’international, perspectives de carrières variées, insertion quasi garantie, enseignements tournés vers l’innovation… autant d’atouts qui encouragent les étudiants à se lancer dans l’aventure de ces 5 ans d’études exigeantes.

 

Les domaines et secteurs d'activités sont tout aussi variés et il y en a vraiment pour tous les goûts !

- Informatique, Robotique...

- Santé, Biomécanique...

- Mécanique, Génie mécanique...

- Génie Civil,

- Management, marketing, finance...

- Militaire, naval...

- Aérospatial, aéronautique

L'ingénieur et les sciences de l'Ingénieur au féminin

Chaîne Youtube de l'association "ELLES BOUGENT" :

https://www.youtube.com/user/Ellesbougent

Exemple  d'ingénieure travaux

C’est quoi un ingénieur ? Anne-Charlotte Le Bescon-Decoen nous parle de son métier d’ingénieure travaux .

Secteurs d'activités

Fonder sa start-up après une Grande École

"La Conférence des grandes écoles (CGE) a analysé le parcours des fondateurs des start-up qui ont participé au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas 2016. L’étude réalisée sur les 190 start-up dresse un constat significatif : 83% des fondateurs ont été formés dans les Grandes écoles dans un cursus principal ou complémentaire."

 

Lire l'article ICI.

Les sciences de l'Ingénieur à la télévision

Le carbone supplante peu à peu l’acier et l’aluminium dans l’industrie aéronautique, car sa légèreté permet une économie de carburant considérable. La société Airbus l'utilise pour produire son nouveau long courrier constitué à plus de 50 % de matériaux composites, à base de cet élément miracle, qui séduit aussi le secteur automobile. Les constructeurs doivent en effet revoir à la baisse le poids de leurs véhicules pour réduire les émissions de CO2. Mais les pièces en carbone sont coûteuses et les processus de production automatisée n’en sont qu’à leurs débuts. Les diodes électroluminescentes organiques (Oled) font, elles aussi, l’objet de recherches poussées. Ces sources lumineuses recyclables, produites écologiquement, convertissent presque 100 % de l’électricité consommée en lumière. Le directeur de l’Institut Fraunhofer pour les microsystèmes photoniques s’est donné pour mission de les produire en série. Enfin, les plastiques biodégradables pourraient contribuer dans le futur à la préservation de la planète et de ses ressources. L’emploi de matières premières alimentaires comme l’amidon de maïs ou de pomme de terre augmente dans la production de plastiques, ce qui soulève des questions éthiques alors que des millions de personnes dans le monde souffrent de la faim. Les scientifiques cherchent donc une alternative, et suivent une piste : les tiges des plantes.