La lente féminisation des écoles d’ingénieurs - Article du monde

 

"Les lycéennes ont beau représenter 41 % des effectifs en terminale scientifique (S) et afficher un taux de réussite plus élevé au baccalauréat, [...], elles ne sont que 15 % à avoir été admises à la rentrée 2016. Et la prestigieuse école militaire est loin d’être une exception. Les Arts et Métiers ont aussi intégré 15 % d’étudiantes, tandis que la nouvelle promotion de l’école CentraleSupélec stagne autour des 20 %."

 

 

Voir l'article

Écrire commentaire

Commentaires : 0